Suivez-nous sur:

Imagen apoyo

Le cidre en Asturies

Depuis toujours, les Asturies sont synonymes de cidre. Il n'y a pas d'Asturies sans cidre et cidre sans Asturies. Il en a toujours été ainsi et, de fait, la pomme et le cidre ont marqué depuis des centaines et des centaines d'années le caractère et les coutumes de nos habitants.

Notre orographie, pleine de vertes montagnes et de mer bleue, se teint au printemps d'un manteau de fleurs blanches. Ce sont les fleurs de nos pommeraies, des pommiers qui dans au printemps commencent la fleuraison et montrent les premiers traits d'une récolte qui commencera en octobre qui  se prolongera jusqu'aux premières semaines de décembre.

C´est à ce moment là que les Llagares  se remplissent de pommes, quand les pressoirs en bois s'éveillent pour presser tout le jus des centaines de variétés de pomme à  cidre qui encore aujourd'hui sont cultivées d'une manière traditionnelle en Asturies.

C´est aussi le moment de la distribution du cidre doux. Une partie est donnée aux plus petits de la maison, qui le dévorent pendant les amagüestos* accompagné des châtaignes rôties; l´autre part commence à remplir les tonneaux traditionnels en bois afin d´initier le processus de fermentation, la phase pendant laquelle le llagarero doit montrer toutes ses qualités comme créateur de cidre.

Le premier cidre de l'année arrivera en mars. Le 19 mars est la date traditionnellement choisie pour gouter le cidre nouveau, et c’est aussi à cette date que l'association de llagareros de Cidre de Pomme Sélectionnée, à laquelle appartient entre autre Sidra Trabanco, prennent comme point de référence pour présenter publiquement le cidre de la nouvelle récolte.

Imagen apoyo